Historique du Théâtre Saint-Sauveur

 

 

Le Théâtre Saint-Sauveur était anciennement le « curling » de Saint-Sauveur.

Dans les années soixante-dix, différents producteurs y travaillèrent en saison estivale, dont Yves Corbeil et Gilles Richer. Ce dernier y présenta « Poivre et Sel » avec lequel il eut un succès phénoménal.

En 1983, Robert Rivard devint propriétaire des lieux et commença un travail de rénovation et d’aménagement important pour en faire une salle de spectacle adéquate et confortable. Il y investit son temps, son énergie et sa vie.

En 1989, Philippe Riopelle reprend l’immeuble et termine les travaux afin de confirmer la vocation de théâtre d’été professionnel du théâtre Saint-Sauveur. Un travail sans relâche a été effectué pour donner à ce théâtre ses titres de noblesse. Les productions choisies sont importantes et faites avec un grand souci de qualité.

Le Théâtre Saint-Sauveur s’est mérité le masque « Meilleure production en été 94 » au Gala des Masques diffusé sur les ondes de Radio-Canada. En 1998, le Théâtre se voit décerner « Le Masque du public Loto Québec » pour l’excellente production « Le diable à quatre ».

Adjacent au théâtre, une salle à manger propose un succulent menu pour compléter une soirée réussie. Tout cela dans une ambiance chaleureuse avec un service personnalisé et professionnel.

Situé à 40 minutes de Montréal, à proximité de la sortie 60 de l’autoroute des Laurentides, le Théâtre Saint-Sauveur est maintenant reconnu et fort apprécié du public.